Découvrez notre boîte de l'intérieur

En découvrir plus sur
GiveActions

Notre histoire

Une envie irrésistible de changer le monde

Notre histoire, elle peut paraître étonnante. Car à la base, on ne pensait pas du tout à changer le monde de la publicité. D’ailleurs, on n’y connaissait pas grand-chose à ce milieu. Nous ce qu’on souhaitait, c’était aider un maximum des associations. Et surtout permettre à tout le monde de pouvoir les aider, même sans argent.

On a lancé officieusement GiveActions en 2017 en étant encore étudiants à l’Université Libre de Bruxelles. A la base notre projet était « simplement » d’utiliser la publicité comme moyen de générer de l’argent pour les associations. On se disait que ce serait un super moyen d’apporter plus de fonds à celles et ceux qui se bougent chaque jour pour rendre notre monde meilleur. De cette envie, on a créé une application bêta en 2018. Une app où tout le monde pouvait venir regarder des publicités pour soutenir des projets associatifs.

Sauf qu’on s’est rapidement rendu compte que quelque chose clochait. C’est bien sympa de récolter de l’argent pour des associations. Mais si c’est pour faire la promotion d’entreprises néfastes, est-ce que la balance est vraiment positive ? Après mûres réflexions, la réponse fut non. Bien plus que non d’ailleurs. Notre projet pourrait même profiter à ces entreprises afin de faire du « greenwashing ».

On a donc choisi de sélectionner les entreprises qui pouvaient faire de la publicité sur notre app. Et utiliser l’argent de leurs publicités pour financer des associations. Sans nous en rendre compte, le concept de publicité positive venait de naître. Et notre app fut lancée officiellement, en septembre 2019.

Après 2 ans de développement, 45.000 utilisateurs inscrits et plus de 60 projets associatifs soutenus via les publicités de 40 annonceurs sélectionnés, nous nous sommes rendus compte qu’un défi plus grand s’ouvrait à nous. Parce que pendant ces 2 ans, nous avons pris conscience de l’impact de consommation sur notre planète. Et à quelle point cette consommation, elle est fortement influencée par la publicité.

C’est pourquoi on a décidé d’étendre notre concept au-delà de notre app et d’aller confronter les médias et la réalité du marché publicitaire. Et on a compris qu’on pouvait faire bouger des lignes. Même si ce n’est pas aussi simple que sur notre application, on peut réussir à mettre en avant des marques plus positives tout en aidant des associations. Le reste de l’histoire, il nous reste à l’écrire. Avec du travail, de la passion, des valeurs et du temps. On vous tient au courant !

L'équipe de GiveActions réflechissant à comment améliorer la publicité positive et changer le monde de la publicité | Marketing responsable | Transition écologique

Transparence

Parce que quand tout est clair, tout est plus simple.

La transparence. Ce qu’on voit un peu partout mais dont on doute toujours n’est-ce-pas ? Justement, nous on ne veut pas que vous doutiez. Il est possible que vous ne soyez pas toujours d’accord avec nous. Mais nous serons toujours parfaitement explicites et honnêtes. Alors commençons.

1

La sélection des annonceurs

Venons-en directement au point le plus important. Comme vous le savez, nous sélectionnons les annonceurs qui peuvent utiliser la publicité positive. Un choix qui était laissé à notre appréciation lorsque nous n’avions qu’une application. Mais désormais que nous travaillons avec les médias, nous avons dû revoir notre organisation.

Toute notre société est basée sur la publicité. C'est grâce à elle qu'on a des médias gratuits, des sites web gratuits, des réseaux sociaux gratuits, etc. D'innombrables emplois sont donc liés directement ou indirectement à la publicité. Il est donc impossible d'avoir une sélection aussi radicale que sur notre application, qui réduirait de manière drastique les recettes publicitaires. Nous avons donc dû trouver un équilibre entre la réalité économique et l’éthique que nous poursuivons. Une sorte de ligne directrice. Cette ligne, on l’a créée sous forme d’une charte éthique. Dans celle-ci, nous avons mis en place deux aspects. D’abord, les activités refusées : c’est-à-dire les activités qui, si elles sont réalisées par une entreprise, nous oblige à refuser l’entreprise qui souhaite utiliser la publicité positive. Ce sera le cas de l’extraction de pétrole, la vente de billets d’avions, l’utilisation de fourrure animale, etc… Ensuite viennent les activités éligibles. Nous souhaitons obligatoirement faire la promotion d’une activité qui est positive pour l’environnement, le social, la culture ou la santé. Si la publicité de la marque n’amène pas vers une activité positive, elle sera refusée. Cette charte a pour but d’être évolutive et de devenir de plus en plus restrictive avec le temps. Un peu comme le proposait la Convention Citoyenne pour le Climat en France.

Bien sûr, il est impossible de nommer toutes les activités refusées et éligibles possibles. Tout comme il n’est pas pensable d’être 100% objectif par-rapport à chaque marque et activité. C’est pourquoi, nous avons choisi de mettre en place un comité éthique. Celui-ci est responsable des votes selon les modalités données dans la charte. Afin de déterminer si l'entreprise respecte ou non les termes. Et forcément, il est aussi responsable de faire évoluer cette charte au fur et à mesure par son travail. Nous avons donc réuni des personnes des milieux publicitaires, éthiques, académiques et du milieu de l’économie sociale pour faire ces choix ensemble. En essayant de prendre les meilleures décisions possibles.

Les comptes rendus des réunions du comité sont rendus publiques sur notre blog. Il y est expliqué pour quelles raisons une entreprise a été acceptée. Les entreprises refusées sont anonymes dans ces rapports, mais la raison du refus est tout de même donnée.. Nous serons donc entièrement transparents car tout est expliqué en détail.

Vous pouvez retrouver cette charte ci-dessous.

Découvrez la charte éthiqueEn savoir plus sur le comité éthique
Produits Yuma, une de nos marques partenaires utilisant la publicité positive | Marque engagée | Marketing responsable | Changement de la publicitéProduits Coup d'barre, une de nos marques partenaires utilisant la publicité positive | Marque engagée | Marketing responsable | Changement de la publicité
2

Argent aux associations et revenus de GiveActions

On parlait de transparence, nous allons l’être. Nous ne pensons pas encore avoir trouver le meilleur « business model ». Nous devons réussir à s’imbriquer dans un monde très structuré et bien établi. Pas simple. Néanmoins, on peut vous expliquer comment nous fonctionnons aujourd’hui.

Sur notre application, c’est assez simple. 50% des revenus publicitaires des campagnes reviennent aux associations. Les autres 50% nous reviennent. Donc si une marque paye 1000€ pour que sa publicité soit vue sur notre application, 500€ vont aller aux associations et 500€ nous reviennent.

Pour ce qui de la publicité positive avec les médias, cela va dépendre des formats publicitaires utilisés. Une partie de l’argent des publicités revient au média et à sa régie, s’il y en a une. L’autre partie est partagée entre nous et l’association. Pour le moment, nous faisons comme sur l’application mais pour notre partie. C’est-à-dire que 50% nous revient et 50% revient à l’association. Ce qui fait qu’en moyenne, 10 à 20% du budget total de la campagne publicitaire soutient l'association. A noter que les médias comme les entreprises font tous des efforts financiers dans la publicité positive.

Mais comme nous l’avons dit, ce modèle pourrait être amélioré par la suite. Pour une meilleure efficacité. Pour l’association, les médias, les entreprises, mais aussi pour nous qui devons vivre de nos activités.

Plus tard, nous avons pour objectif de vous fournir des documents sur nos différents chiffres financiers.

Découvrez les associations soutenues
Maxime et un monsieur entrain de planter un arbreRuche d'abeilles financée grâce à la publicité positive de GiveActions | Soutien associatif | Associations | Collecte de fonds | Environnement | ClimatParc pour chiens financé grâce à la publicité positive de GiveActions | Soutien associatif | Associations | Collecte de fonds | Environnement | Climat | Animaux

Notre équipe

Elias Printz
Elias Printz
Cofondateur &
responsable marketing
Maxime Van der Meerschen
Maxime Van der Meerschen
Cofondateur &
responsable ventes
Gaspard Merten
Gaspard Merten
Cofondateur &
responsable développement IT
Contactez-nous